Les startups parlent à Bruxelles

Construisons ensemble la réponse de la France à la consultation européenne sur l'environnement des startups

#Contribuez

 

Notre Europe numérique

Chers entrepreneuses et entrepreneurs,

Les startups sont le cœur de l’innovation et du progrès. Nous devons tout mettre en oeuvre pour soutenir leur émergence et leur croissance et leur permettre d’être les grands acteurs de l’économie de demain. La French Tech est l’étendard de cette démarche, dans laquelle je souhaite que tous les entrepreneurs se reconnaissent. Depuis deux ans, je rencontre ces forces innovantes et enthousiastes qui apportent à la France un formidable souffle d'énergie et de créativité qu'il nous faut continuer à développer. J’ai acquis la conviction que le terrain de jeu pour les startups, c’est l’Europe et le monde. L'Europe est à la fois un marché, un cadre juridique, un espace où l'on partage une certaine vision de l'économie et de l'entrepreneuriat. Pourtant, ce potentiel européen ne s'exprime pas encore pleinement et la concurrence des Etats-Unis, de l’Asie ou encore de l'Afrique, est forte. Dans le cadre de la mise en place du marché européen unique du numérique, la Commission Européenne a lancé une consultation publique pour améliorer l’environnement des startups en Europe, l’EU Survey Startup Initiative. D'ici au 31 juillet prochain, toutes les parties prenantes peuvent contribuer et la France, en tant qu’Etat membre va également faire part de ses propositions à Bruxelles.

Parce que ce sujet est majeur, parce que je suis convaincue des bénéfices de l'intelligence collective lorsque de nouvelles technologies répondent à de nouvelles méthodes et à la nécessité de changer notre mode d'élaboration des décisions, parce que je souhaite donner une suite à l'expérience réussie de mobilisation autour du projet de loi République Numérique, j'ai souhaité soumettre les propositions préparées par le Secrétariat d’Etat au numérique aux start-ups elles-mêmes. Je le répète souvent, l’innovation ne se décrète pas à Bercy, elle ne se décrète pas non plus à Bruxelles. L’innovation, c’est vous ! Et votre mission, si vous l’acceptez, c’est de co-construire, du 16 juin au 10 juillet, la réponse de la France à la Commission Européenne en soutenant, critiquant, modifiant les propositions ci-dessous ou en en ajoutant de nouvelles. L’ambition de cette démarche est simple : s’appuyer sur l'énergie créatrice et pragmatique des pépites françaises pour bâtir ensemble un environnement européen où il fait bon entreprendre. Et cette ambition, nous devons la porter collectivement.

A vos claviers, à vos idées : l'Europe compte sur vous !

Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat en charge du Numérique

Contribuer à la consultation English version

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information pour rester informé de l'actualité.

Restez à l'écoute